Archives de catégorie : Non classé

Rencontre avec Régis, Arnaud, journaliste au Figaro

Dans le cadre de la semaine de la Presse, les élèves de 4ème ont pu rencontrer deux journalistes français établis au Japon. Voici l’article rédigé par Manon Vu Huu, élève de 4ème A à la suite de cette rencontre.

VISITE D’UN JOURNALISTE AU LFITOKYO

MANON VU HUU

Le mardi 19 mars, les élèves de 4ème A et B ont reçu à l’auditorium du LFITokyo le journaliste Régis Arnaud.

Régis Arnaud est correspondant au Japon pour les journaux Le Figaro, Challenge, et FranceJapon. Il est également l’auteur de Tokyo, c’est fini, publié chez les éditions Hikari. Expatrié depuis 20 ans au Japon et journaliste depuis 18 ans, il nous raconte son métier.

« JE SUIS PAYÉ POUR ÊTRE CURIEUX »

Selon lui, le journalisme est un métier secondaire, voire à part, qui consiste à être témoin et curieux des actions des autres, c’est ce pourquoi il aime autant son métier.

Sa vocation lui est venue alors qu’il était au lycée. Il nous raconte qu’alors qu’il était en train d’écrire une dissertation, il s’est dit : « Je veux faire ça toute ma vie, je veux écrire ». Il n’a par la suite pas vraiment fait d’études de journalisme, ce qui se faisait autrefois moins que maintenant. Il nous confie avoir « appris en pratiquant ».

« J’AI DE LA CHANCE DE TRAVAILLER AU JAPON »

Pour lui, travailler en tant que correspondant dans un pays comme le Japon est une vraie chance : la compétition y est beaucoup moins rude qu’en France. En effet, les journalistes francophones sur le terrain japonais sont peu nombreux.

Régis Arnaud nous explique que ce qu’il adore dans son métier, c’est qu’il peut tous les jours rencontrer de nouvelles personnes. Il aime aussi le côté « libre » de son métier qui lui permet de choisir son sujet; il n’est jamais à court d’idées et d’articles à écrire.

Il nous parle également des conditions de travail de son métier : le peu de temps qu’ont les journalistes pour rédiger leur article, l’importance d’aller « sur le terrain », le fait qu’un article doit absolument être complet…

Nous remercions Régis Arnaud pour cette excellente expérience.